Hello, my name is Marie Pirotais

Interrogée sur son parcours, Marie Pirotais tient d’abord à mettre en avant une équipe. Biosency, ce sont aujourd’hui 10 hommes et femmes, des profils techniques (data science, traitement du signal, réglementation, développement web…) accompagnés par un conseil scientifique de 6 pneumologues.

En mars, la startup — hébergée à la pépinière Digital Square de Cesson-Sévigné — a levé 800 000 euros auprès de Go Capital amorçage II, de Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion, et d’investisseurs privés de l’Ouest.

La dream team: innovation et rencontres

Ingénieure de formation, Marie Pirotais a fait toute sa carrière dans l’innovation industrielle, de la conception au développement et la commercialisation de produits. En intégrant un Executive MBA, elle rencontre Yann Le Guillou, un profil également très technique qui de son côté, s’est consacré à la recherche. En 2015, ils créent ensemble leur entreprise de conseil en études de marché et financement de l’innovation, Cataris.

« Yann a un frère jumeau pneumologue, Frédéric Le Guillou. En échangeant sur ses pratiques professionnelles, on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup à apporter aux outils disponibles jusqu’alors. N’étant pas spécialistes du domaine médical, nous nous sommes rapprochés de Gilles Giannoli qui a une connaissance très fine du secteur grâce à une carrière de directeur marketing et directeur général, notamment dans l’industrie pharmaceutiqueet chez des prestataires de santé à domicile », raconte Marie.

Résultat ? En juillet 2017, l’équipe développe une technologie innovante en collaborant avec le CEA Leti (laboratoire de recherche public) : le premier dispositif médical de télésuivi et de prévention dédié aux patients insuffisants respiratoires chroniques, particulièrement ceux touchés par la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO).

Welcome to the world Biosency !

Ce qui différencie Biosency des solutions existantes ? Sa capacité à mesurer en continu avec précision et fiabilité les paramètres cardio-respiratoires du patient y compris quand il est mouvement. Ce qui inclut les moments où il marche ou monte les escaliers et offre ainsi une « photo » complète de son quotidien aux médecins.

Avec BORA Analytics, Biosency travaille aussi sur le volet prévention des crises aiguës de BPCO. Avec pour objectif de prédire l’épisode 2 à 5 jours avant sa survenue, la plateforme permettra au médecin d’ajuster le traitement médicamenteux du patient pour éviter la crise. À la clé, une amélioration de la qualité de vie du patient, une diminution des hospitalisations et donc une baisse des coûts liés à la prise en charge de ces crises.

Avant de pouvoir être commercialisées, les solutions conçues par Biosency sont sur le chemin de la certification européenne pour les dispositifs médicaux (1er trimestre 2019 pour le télésuivi, 2020 pour la prédiction). Parallèlement, l’équipe travaille sur d’autres types de mesure et d’autres pathologies mais on n’en saura pas plus à ce stade si ce n’est que « la roadmap est clairement définie » !