Le Booster Saison #3 : Tech4race

Tech4race, c’est le sport… en mieux !

Une solution imaginée par Fabien Letort et Adrien Savary pour aider les organisateurs d’événements sportifs outdoor à améliorer la sécurité et la visibilité de leurs courses. En proposant un suivi en temps réel de tous les participants, ce que ne permettent pas les dispositifs actuels et les solutions basées sur la technologie GSM.

Être sur la ligne d’arrivée pour soutenir vos proches sans risquer de les rater ou de les attendre, ce sera bientôt possible avec Tech4race. Mais pas seulement : la logistique de ce type d’événement sportif va connaître une évolution significative avec, à la clé, une maîtrise facilitée pour les organisateurs.

Tech4race dans les starting-blocks

Fabien raconte : « Sportif convaincu et immergé dans l’Internet des Objets, je me rendais compte que le suivi était limité dans les épreuves sportives. On restait sur des technos d’il y 10 ans et du chronométrage simple alors que la demande évoluait, notamment parce que les habitudes des sportifs à l’entraînement ont changé. J’ai voulu y aller, mais, pas tout seul, et c’est Adrien qui m’accompagne aujourd’hui. On était pile dans la cible du Booster : en février, on avait une idée et c’est tout. On sort du Booster avec un prototype, un Business Model et une direction. À partir de ces éléments, on peut bosser la stratégie commerciale, la présentation et la valorisation de notre offre ».

Tech4race, comment ça marche ? Tous les sportifs sont équipés d’un tracker, les informations remontent via des antennes placées le temps de la course ou en utilisant un réseau existant. Les données sont ensuite accessibles via différentes interfaces web ou mobiles dédiées, en fonction des profils : un speaker ou des médias n’auront pas la même interface qu’une personne qui veut suivre ses proches. À partir des mêmes données, il y aura donc différentes interfaces (sur le site de l’événement, une application dédiée ou l’application Tech4race) pour des besoins différents.

« On a mis en place notre service de bout en bout avec une dizaine de trackers, des antennes et une interface web de suivi pour voir les remontées de point sur une carte. On a donc un prototype qui fonctionne, déjà testé sur un marathon à l’étranger. On va prolonger cette phase d’expérimentation pendant 6-8 mois et commencer à travailler sur la V2 dès septembre », complète Adrien.

Chers chronométreurs

Vous l’avez déjà compris, le marché de Tech4race sera concentré sur l’événement sportif. Mais c’est un marché très large, constate Fabien : « Courses à pied sur route ou trail, courses cyclistes, activités nautiques en bord de cotes… On attendra pour envisager d’autres secteurs, mais on sait déjà que sur le volet sécurité, le suivi individuel offre des opportunités ».

Sur ce marché en BtoB, les organisateurs sont déjà sensibilisés dans la mesure où le chronométrage leur permet actuellement de donner un temps à un sportif (temps finale et temps intermédiaires). Aujourd’hui, ces professionnels aimeraient aller plus loin, vers la data en temps réel. La géolocalisation est également un véritable levier dans la gestion des équipes de sécurité et des équipes médicales sur un parcours. Une valeur ajoutée très vite perçue pour les futurs utilisateurs interviewés durant l’accompagnement du Booster.

Au sein de l’organisation d’événements sportifs, un personnage intéresse plus particulièrement Adrien et Fabien : le chronométreur. « C’est l’intervenant technique qui assure le départ et l’arrivée et entre les deux, le chronométrage. L’idée c’est que les chronométreurs intègrent notre service dans leur solution pour la commercialiser au sein de leur portefeuille de courses », expliquent les deux porteurs de projet. À l’heure où cette saison #3 du Booster se termine, Tech4Race vous donne donc rendez-vous sur leur propre ligne de départ !

En savoir plus

Twitter/Tech4Race 

F6S/Tech4Race