Le Booster Saison #3 : Dunk Me

Nous avions quitté Pierre-Olivier à son arrivée au Booster en février, nous le retrouvons quelques mois plus tard avec une actualité dense et une offre limpide !

Un crowdfunding en cours sur Gwenneg, la préparation d’une soirée qui lancera la belle saison (si, si), la participation à l’événement Start-up on the beach… Un agenda bien rempli pour Social Dunking et son application Dunk Me, à l’image de ces derniers mois au Booster.

Avec le Booster, ça bouge : du BtoC au BtoB

C’est une des missions du Booster : aider les porteurs de projet à avancer en se posant les bonnes questions pour ne pas perdre de temps. Pour Pierre-Olivier, le projet initial a notamment évolué vers une proposition formulée pour les professionnels : « J’étais resté dans le modèle BtoC, sans doute parce que c’est de mes usages qu’était née l’idée de Dunk me. Avec le Booster, on a développé l’approche BtoB et l’animation des bars avec un outil qui dynamise les établissements et développe le business. Et pourquoi pas, à terme, envisager que cet outil puisse lisser le trafic, ce qui est une vraie problématique pour ce type d’établissement. Aujourd’hui, on essaie de répondre à ces besoins en plus de ceux du consommateur. Avec le Booster on a validé l’intérêt du marché et créé le package Social Dunking avec l’appli BtoC « Dunk me » et le selfie wall qui a tout juste deux semaines ».

Maintenant que son offre est prête, Pierre-Olivier est à la recherche de ses dix premiers bars partenaires, en phase avec la cible identifiée. Social Dunking leur propose trois solutions avec différents paliers, selon qu’ils optent uniquement pour l’application Dunk me ou également pour le selfie wall et la collecte des données. A la clé, un véritable outil de communication pour ces établissements.

Un ingénieur, un commercial, et un chef d’entreprise

En six mois, Social Dunking est passé d’une idée et d’une équipe formée de Pierre-Olivier et des développeurs de KVM Studio à un produit assorti d’une offre commerciale. « J’étais un ingénieur avec une idée de business, aujourd’hui je suis un commercial qui propose une appli, un selfie-wall et une solution de data-marketing. Et demain un chef d’entreprise, puisque nous venons de de déposer les statuts de Social Dunking. Cette création est le résultat de notre travail au sein du Booster ! » explique Pierre-Olivier.

Mais le repos n’est pas encore au programme : la fin du Booster marque le lancement de l’appli, aux côtés des 10 bars partenaires qui auront répondu à l’appel. D’abord à Rennes, avant de séduire les utilisateurs en vacances sur la côte dinardaise.

Ces premiers utilisateurs joueront un rôle crucial de validation de marché et permettront à Social Dunking d’obtenir ses premières données chiffrées. Un élément essentiel pour communiquer avec ses futurs clients. En septembre, c’est Paris qui sera l’étape suivante avec un objectif ambitieux : 100 000 téléchargements en décembre.

Sur ce chemin vers le succès, le crowdfunding est une étape phare. « C’est un outil de communication et un outil de validation de marché », précise Pierre-Olivier, qui annonce également une soirée de lancement le 24 juin. Les occasions de découvrir et de soutenir Social Dunking ne vont donc pas manquer !