Commande publique : Avipublik revisite la relation contractuelle avec les fournisseurs

Ce matin commence à Paris le 100ième congrès annuel de l’Association des Maires de France. Parmi les thèmes de ce grand rendez-vous d’élus français figureront l’environnement ou l’enfance, mais aussi des sujets plus connectés comme le très haut débit… et des enjeux plus économiques comme l’optimisation de la commande publique. La startup Avipublik (passée par Le Booster) est justement en train de développer une offre pour moderniser les usages en la matière. 

Pour améliorer les relations contractuelles entre les entreprises et les collectivités locales, il y a du chemin à faire. « Afin de collaborer plus efficacement, les différentes parties-prenantes des marchés publics ont besoin de plus de confiance », explique Julien Leplae, fondateur d’Avipublik. L’esprit de la solution : Avipublik réalise des enquêtes de satisfaction auprès des clients publics, permettant d’attribuer un label aux fournisseurs privés. « La recherche de fournisseurs est ainsi facilitée pour les collectivités… et les entreprises privées, de leur côté, disposent d’un argument de différenciation supplémentaire par rapport à leurs concurrents » poursuit-il.

Pour les fournisseurs, une meilleure relation-client

En février dernier, Julien Leplae crée la société puis rejoint Le Booster, accélérateur de La French Tech Rennes St Malo, afin de confronter, éprouver et affiner la solution. En septembre, la plateforme est lancée et les expérimentations menées aboutissent à de premières prestations. Du côté des fournisseurs, généralement des entreprises privées dans tous types de secteurs d’activité, les premiers retours valident la pertinence de la plateforme Avipublik qui joue un rôle-clé dans la relation-client. « Grâce à des méthodes avancées de collecte et de traitement de la data, nous obtenons des données brutes que nous analysons afin de livrer aux entreprises une synthèse qui leur fait gagner beaucoup de temps dans la compréhension de leurs clients publics », commente Julien Leplae. Ensuite, Avipublik publiera ces informations sur la performance de l’entreprise – dans ce cadre spécifique de la commande publique – ce qui rassurera les prospects et permettra de les convaincre d’autant plus facilement.

Pour les administrations, un outil de sourcing rassurant

Du côté des collectivités, la solution semble répondre parfaitement aux besoins du moment. Découvrant l’offre innovante d’Avipublik, le professeur en sciences économiques et chercheur Stéphane Saussier (Université de Paris I – Panthéon Sorbonne) déclare ainsi que « la commande publique a besoin d’outils d’évaluation de la performance » et qu’il est « heureux de voir que [ses] rapports peuvent parfois inspirer de jeunes entrepreneurs ». L’utilité de faire évoluer les pratiques de la commande publique n’est pas démentie par les collectivités consultées par Julien Leplae pour bâtir son offre, tel qu’en témoigne Céline Faivre, directrice des affaires juridiques et de la commande publique et chief digital officer de la Région Bretagne : « Il est important pour les collectivités d’exploiter les nouvelles possibilités offertes par le sourcing des fournisseurs et par le numérique et, dans cet esprit, Avipublik peut apporter une brique à valeur ajoutée aux services existants actuellement ».

Les collectivités veulent faire évoluer leur sourcing mais souhaitent d’abord maîtriser les risques (qualité, délais, robustesse financière,…) lors du choix d’un nouveau fournisseur. « Avipublik semble répondre au besoin de sécurité juridique qui limite encore le sourcing des acheteurs publics, malgré le fait que cette pratique est désormais un élément à part entière de l’achat au sens du code des marchés publics » analyse Xavier Boivert, président du Breizh Small Business Act, association à dimension régionale constituée d’entreprises et d’acheteurs publics.

 

En savoir plus : Le Booster saison #5 : Avipublik