French Tech Ticket : premier bilan local avec Lamane et Buglab !

En 2018, le French Tech Ticket souffle sa troisième bougie ! D’abord déployé uniquement à Paris, le dispositif a permis d’accueillir les talents internationaux en région dès l’année dernière. À Rennes, c’est l’IMT Atlantique qui a ouvert ses portes à Buglab et Lamane.

Le territoire local nourri par l’international

Marianne Laurent, chargée de développement innovation à l’IMT, explique la pertinence du French Tech Ticket pour les différents acteurs impliqués : « Notre expérience du French Tech Ticket 2017 a démontré l’attractivité de notre offre à l’international, notamment via un positionnement thématique fort du campus (cybersécurité et solutions Smart City). En effet, les deux projets que nous avons accueillis à Rennes ont choisi la ville et l’incubateur pour l’expertise R&D apportée en cybersécurité, pour la proximité d’un vivier de compétences et pour la concentration d’autres startups du domaine. La présence de startups étrangères à l’incubateur est aussi une ouverture à de nouvelles façons de faire pour les entrepreneurs “locaux”, mais aussi de nouveaux réseaux. »

Du côté des startups

Said Oulmakhzoune, cofondateur de Lamane, nous raconte une année riche, bien entouré par les différentes structures du territoire : « Nous avons bénéficié de l’accompagnement de l’incubateur d’IMT Atlantique ainsi que de celui de Rennes Atalante (via Emergys). Nous avons pu réaliser une analyse approfondie du marché de l’anonymisation et creuser le volet juridique (propriété intellectuelle, statuts de la société). Avec la French Tech Rennes St Malo, nous avons participé à des événements dédiés aux rencontres entre investisseurs et startups locales (Startup On The Beach, MarketPitch…). Sans oublier le PEC (Pôle d’Excellence Cyber) et BDI ! » Le French Tech Ticket, c’est aussi la simplification de la procédure administrative de séjour en France via la Préfecture et le Helpdesk. 

Lamane est aujourd’hui en phase de commercialisation de sa solution ADAPT (Advanced Data Anonymization & Privacy Tools). En parallèle, l’équipe est à la recherche des clients bêta pour tester et enrichir ADAPT par d’autres cas d’usage, et coconstruire des solutions personnalisables avec ses futurs clients.

Pour Reda Cherqaoui, le fondateur et CEO de Buglab, le programme French Tech Ticket a avant tout offert un cadre propice pour le développement de leur activité: “Lancer notre plateforme depuis le Maroc était un peu difficile, donc nous avons pensé à nous rapprocher d’un écosystème plus favorable pour Buglab. Nous avons donc choisi Rennes et l’incubateur d’IMT Atlantique pour commencer notre activité. Dès notre arrivée nous avons eu ce que nous étions venus chercher : mise en relation avec les industriels et le PEC, mentorat technique, relations internationales, notamment avec des investisseurs avec qui nous sommes en train de conclure des contrats actuellement”. 

Buglab travaille aujourd’hui sur une ICO (Initial Coin Offering), une méthode de levée de fonds fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cryptomonnaies durant la phase de démarrage d’un projet.

En 2017, le programme French Tech Ticket a reçu 2700 candidatures sur toute la France. Après sélection, les 70 projets retenus ont été hébergés dans 41 incubateurs, répartis sur 13 villes labellisées French Tech.

 

Sur le même sujet :