French Tech Ticket : bienvenue à Buglab et Lamane !

Pour la deuxième saison du dispositif French Tech Ticket, l’accueil des talents internationaux au sein de l’écosystème de la French Tech ne se fait plus uniquement à Paris. Et on s’en réjouit !

En 2017, les différentes métropoles labellisées ont été mises à contribution et la French Tech Rennes St Malo est ravie d’accueillir Buglab et Lamane. Les deux projets sont accompagnés au sein d’un des incubateurs du territoire : l’IMT Atlantique (ex-Telecom Bretagne). 

Le French Tech Ticket, c’est quoi ?

Un dispositif conçu pour donner envie aux plus beaux projets tech internationaux de vivre leur aventure en France, aux côtés de la French Tech. Des initiatives de ce type existaient déjà au Royaume-Uni et au Chili, comme l’explique Reda Cherqaoui, le fondateur de Buglab : « Je suivais de très près le programme Start-up Chile et j’ai vu que la France avait reproduit la même expérience en mieux sous le nom French Tech Ticket ».

Qui sont les postulants à ce French Tech Ticket ? Des porteur de projets tech ambitieux — en cours de création ou déjà créés — résidant dans leur pays d’origine ou déjà installés en France, souvent pour leurs études. Une fois leur candidature retenue, les jeunes entrepreneurs bénéficient d’un programme sur mesure avec un financement de 45 000 euros pour les dépenses professionnelles, une incubation de 12 mois dans une structure d’accompagnement partenaire, un programme d’animation spécifique, un soutien pour les formalités administratives et l’aide à l’installation.

Un package plutôt complet dédié à une mise en route sereine sur notre territoire : « Avec le French Tech Ticket nous avons la possibilité de développer notre startup tout en profitant d’un réseau et d’un programme de master classes et d’events. Nous bénéficions d’un titre de séjour d’une durée de 4 ans qui nous ouvre la porte d’un écosystème français qui ne cesse de nous impressionner… et qui met à notre disposition tous les moyens pour mener à bien nos projets et réussir », détaille Reda.

Une saison 1 qui a fait ses preuves

Sur les 22 startups lauréates de la première édition du French Tech Ticket, 18 souhaitent continuer leur développement en France et 7 ont levé des fonds, pour un montant total de 2,8 millions d’euros.  Plus de 50% des projets de startups lauréats ont également enregistré leur entreprise en France ou sont en cours d’enregistrement.

Un succès qui a directement impacté la saison 2 : elle a suscité deux fois plus de candidatures avec 1 372 postulants issus de plus de 100 pays. En tête de file : l’Inde, les États-Unis, la Russie, le Brésil et l’Égypte.

Venu du Maroc (où il a déjà fait la une des médias), Reda explique l’intérêt pour Buglab de poursuivre son développement à Rennes :« Nous sommes là tout d’abord parce que cela nous ouvre la porte du marché européen. La possibilité de créer notre startup ici nous donne la crédibilité et l’image dont nous avons besoin car nous sommes sur un créneau assez particulier et sensible. Aujourd’hui nous avons l’opportunité d’être soutenu par IMT Atlantique qui incube 5 startups en cybersécurité. Cela témoigne de la dynamique du pôle cybersécurité en Bretagne, qui nous intéresse au plus haut niveau tant en ce qui concerne l’accès aux marchés qu’aux compétences. Être ici nous fait bénéficier de la proximité avec d’autres entrepreneurs du domaine de la cybersécurité et avec des équipes de recherche sur le campus». 

Une coopération entre talents locaux et internationaux et un des ingrédients indispensables à la réussite des projets les plus ambitieux !

 

Sur le même sujet :