Le Booster #6 : Garagemobil – faire réparer votre véhicule n’importe où !

Faire réparer votre voiture sur le parking de votre entreprise lors de votre pause de midi. Ce serait le rêve absolu, n’est-ce pas ? Bientôt, ce rêve pourra devenir réalité grâce au site et à l’application mobile développés par Franck Sidney : Garagemobil. On vous dévoile les dessous de ce projet !

Une idée née d’une mauvaise expérience

Issu du secteur aéronautique où il travaille depuis 30 ans, Franck Sidney s’est récemment tourné vers la création d’entreprise. Un jour, en faisant entretenir une voiture, il trouve que le prix demandé est démesuré par rapport à la valeur vénale de son véhicule. Intrigué, il poursuit son investigation sur internet pour chercher le prix des pièces et le coût de la main-d’œuvre, et effectivement quelque chose cloche. 

« C’est de cette expérience qu’est venue l’idée de Garagemobil, nous explique Franck Sidney. Le service aura pour but de mettre en relation toute personne ayant un véhicule avec des mécaniciens, afin que ceux-ci puissent intervenir. Ces derniers devront avoir une responsabilité professionnelle, et le tout sera garanti par un assureur de renom pour que les réparations puissent être faites en toute transparence et en toute tranquillité d’esprit pour tout un chacun. »

Un projet qui vise à faire baisser les prix, mais aussi à offrir une solution de mobilité puisque les interventions pourront avoir lieu à votre domicile ou sur votre lieu de travail.

Le Booster : une aide concrète et rapide dans la réalisation d’un projet

Pour mettre en œuvre son projet de façon rapide, Franck Sidney s’est donc inscrit au Booster afin de donner de l’élan à Garagemobil : « Le Booster, comme son nom l’indique, permet dans un laps de temps restreint de faire avancer et progresser son projet. Lorsque j’ai intégré cet accélérateur, j’avais juste un site web qui était en cours de développement, explique-t-il. J’ai pu acquérir plus de connaissances pour affiner ce projet, pour savoir les points sur lesquels être vigilant, découvrir les points sur lesquels il faut réfléchir, insister et travailler ! Voilà les principales raisons pour lesquels je voulais intégrer le Booster, et puis c’est toujours un plus d’avoir la French Tech derrière soi, cela donne de la crédibilité à l’ensemble du projet. »

Deux profils de clients pour Garagemobil

Le projet, qui sera testé dans un premier temps sur Rennes et Nantes, vise deux types de clientèles. D’un côté, les propriétaires de véhicules : « Sur ce marché, nous visons 69 % des véhicules, c’est-à-dire ceux qui ont plus de 5 ans et qui ont souvent déserté les concessions. Il n’y aura pas de concurrence à proprement parler avec les garages puisque ces véhicules ne sont généralement plus vus en concession : soit ils font l’objet d’un travail non déclaré, soit les gens les réparent eux-mêmes. »

De l’autre côté, le service vise les mécaniciens diplômés travaillant à leur compte ou dans des garages, et qui font également des réparations à côté, dans un cadre hors de l’« économie » légale. « Ils sont intéressés, affirme Franck Sidney, le site et l’application vont leur permettre d’accéder à un certain nombre d’opérations à effectuer en toute légalité. »

Une fois les premières réparations effectuées, un système de notation et d’e-réputation permettra d’instaurer une relation de confiance entre propriétaires de véhicules et mécaniciens inscrits sur le site.

Alors que le recrutement des premiers mécaniciens est en cours, le site, qui est actuellement dans sa phase de développement finale, devrait voir le jour d’ici la fin du mois de janvier 2018. Un projet à suivre de près !