La vie après Le Booster avec Chipili

Chipili, c’est quoi ? Une startup, mais avant tout une bonne idée : un service numérique qui permet d’organiser des concerts et des spectacles privésà la maison. Depuis la sélection et le coaching intense de la saison #2 du Booster, Chipili  a grandi et comptera bientôt 4 collaborateurs. La startup ne compte pas s’arrêter en si bon chemin !

Un départ dans les starting-blocks !

Pour la petite histoire, l’aventure Chipili débute fin mars 2014 lors d’un Startup Weekend organisé dans la capitale bretonne. Lors de ce challenge, Vincent Vandenbroucke et Émilie Gourlaouen font naître My Home Stage, un site internet pour contacter et sélectionner des artistes qui se déplacent à domicile pour un concert privé… en toute intimité. En moins de 48 heures, le projet montre son potentiel et termine sur la seconde place du podium.

Quelques mois et un changement de nom plus tard, la startup Chipili intègre la seconde saison du Booster (c’était l’époque de la Cantine Numérique rennaise :-). Durant 4 mois, l’équipe participe à de nombreux workshops et se fait coacher à la sauce « Booster ».

Quand on lui a demandé de résumer l’expérience Booster en 3 mots ou expressions, Vincent Vandenbroucke a répondu : « Convivial, esprit d’équipe et Lean Startup. On a travaillé tout le temps dans la bonne humeur et l’envie de monter ce projet avec une grande motivation. On s’aidait vraiment les uns et les autres.»

Une startup à impact international

L’entreprise qui compte actuellement trois personnes prévoit de recruter très prochainement. En 2017, la ligne à suivre est claire pour le directeur technique de la startup : « Notre objectif est de recruter, de faire grandir l’entreprise et d’accroître notre chiffre d’affaires… C’est le nerf de la guerre finalement. Une startup, c’est une entreprise… et ce qui pilote une entreprise c’est le chiffre d’affaires. » Aujourd’hui, Chipili peut dire qu’elle organise un concert par jour à travers le monde, notamment grâce à un développement très soutenu sur le territoire indien !

Si la startup se développe, c’est parce que le concept très novateur de concert à domicile a créé un nouveau marché pour les artistes. Mais l’équipe technique et artistique a également voulu mettre en place des liens forts avec les artistes qu’elle booke : « On a une relation très étroite avec chacun d’entre eux et finalement, on peut considérer qu’on est une famille. Évidemment ce sont tout d’abord des clients mais on essaie de créer un lien qui va plus loin, que ce soit avec des gens qu’on connaît ou qu’on ne connaît pas. »

Avec Chipili, la fête de la musique c’est toute l’année et à domicile. Avec en bonus, la possibilité de découvrir la musique de chambre… au sens propre !