Le Booster VIP #2 : Entrepreneur 101 avec Jérôme Armbruster

Le programme d’accélération Le Booster regorge de workshops que suivent assidûment les candidats, mais pas seulement ! Une fois par mois, un ‘special guest’ intervient pour apporter sa propre expérience à ces entrepreneurs en devenir. Le mois dernier, nous avions eu le plaisir d’accueillir Boris Golden. Ce mois-ci, Jérôme Armbruster nous explique son parcours au sein de RegionsJob.

Depuis la distribution de flyers place des Lices lors de sa création, la société RégionsJob compte maintenant 170 employés (dont 100 à Rennes) et 10 000 clients recrutent désormais à travers le site internet. Au départ, OuestJob était essentiellement concentrée sur la la région. Créée il y a 16 ans, elle compte maintenant la plus grosse audience des sites d’emploi privé en France. Les quelques points ci-dessous relatent certains jalons clés observés par notre guest !

‘Tout va être difficile mais rien n’est impossible…’

1 – L’équipe

Certains entrepreneurs sont capables de tout porter seul, en revanche débuter à plusieurs (trois dans notre cas) a été une vraie force ! Chacun a su trouver sa place. A l’époque personne ne nous a souhaité la bienvenue sur le marché. Le fait d’avoir des co-fondateurs a permis non seulement d’avoir des compétences complémentaires, mais aussi de garder notre motivation à flot.

2 – Rester agile

A nos débuts, il y avait un gap sur le marché régional du recrutement, particulièrement à Rennes. Mais n’étant pas dans un marché de niches, nous savions que si nous restions ‘petit’, il serait  difficile de survivre. En revanche, nous avons essayé de garder notre mode ‘startup’ pour pouvoir faire face aux compétiteurs qui émergent toutes les semaines ! Il faut pouvoir garder des niveaux de tractions pour continuer à faire avancer la machine comme si c’était une petite structure. De ce fait, nous avons 5 pôles, un par activité, et chacun est indépendant.

3 – S’avoir s’entourer

Communiquer localement était l’un de nos besoins clés. Le Télégramme a donc intégré notre capital. Cela n’a pas été un problème pour nous de ne plus avoir la majorité de nos actions car nous avions besoin de cet allié. De plus, nous n’avons pas levé de fonds mais ce partenariat nous a permis d’oser – nous avions un filet de sécurité !

4 – Innovation

L’innovation des usages peut parfois être compliquée car plus l’entreprise grossit, plus on compte de services et d’utilisateurs. Ces derniers peuvent parfois être recalcitrants aux changements. Il faut savoir repérer le bon timing et les usages de vos clients tout en s’adaptant à leurs besoins. En B2B, il est aussi crucial de démarcher pour obtenir des résultats concrets.

5 – L’image

La vision de notre marque était à double tranchant : d’un côté nous étions vu comme le ‘pro des régions’ mais aussi comme un ‘site de province’ par certains. Nous avons donc commencé à réfléchir à notre carrure nationale. C’est à ce moment que nous avons décidé d’inclure Le Monde et le Nouvel Obs à notre capital. La perception de ces deux journaux était très moderne et globale ce qui nous a donné une vraie valeur ajoutée !

6 – Comment rebondir 

Comme toute entreprise, nous avons connu des creux, en particulier en 2008 pendant la crise de l’emploi. Le domaine de la formation nous est donc apparu comme un secteur de l’emploi très porteur. La section maformation.fr a donc vu le jour. Actuellement, Le Blog du Modérateur est aussi un de nos outils digitaux pour cibler une audience spécifique. Il est en effet très dur de se faire connaître, il est donc crucial d’engager l’audience qui est familière à votre service. Nous créons un lien à travers des livres blancs, des newsletters ou du contenu personnalisé ce qui permet de rester à la pointe des usages mais aussi de cultiver nos relations clients.

7 – Look back (but not too much…)

Nous aurions peut-être pu nous concentrer d’avantage sur la question du développement à l’international mais nous manquions cruellement de temps ! Nous avions assez de poids sur nos épaules en essayant de continuer à grossir nationalement. Nous aurions également pu convaincre nos actionnaires d’investir dans certains réseaux sociaux émergeants …

Ceci étant dit, lorsque je repense à notre parcours, nous sommes tous les trois fiers de notre évolution et de ce qu’est l’entreprise aujourd’hui ! Le principal est d’être en accord avec ce que vous entreprenez !

RegionsJob a lancé son incubateur RegionsJob Start en quête de nouveaux projets !