Le Booster Saison #5 : Orphéau

Mélomanes et amateurs de vintage, le concept d’Orphéau risque de vous plaire.

Après avoir travaillé à l’étranger dans le secteur de la gestion et de la finance, c’est dans la région de Rennes que  Guillaume Bertrand et Matthieu Defoly ont décidé de s’installer pour monter Orphéau, une jeune entreprise qui souhaite donner une seconde vie au juke-box.

Sélectionnés pour participer à la Saison #5 du Booster, les deux associés comptent bien profiter de l’expérience French Tech pour propulser leur meuble musical sur le devant de la scène. À vos vinyles !

Un juke-box remis au goût du jour

Avec le retour en force du vinyle depuis maintenant quelques années, Matthieu Defoly et Guillaume Bertrand ont fait un constat : l’écoute peut vite devenir fastidieuse du fait de son utilisation.

« Qu’est-ce que c’est un vinyle aujourd’hui ? s’interroge le premier. Un 33 — tours c’est un album et chacune de ses faces fait entre 20 & 25 minutes. Le constat, enchaîne-t-il, c’est que lorsqu’on écoute un vinyle, au bout de 25 minutes il ne se passe plus rien… ça se coupe. Il faut donc se lever pour changer de face. Du coup, les gens ont tendance à en écouter un ou deux puis ils se lassent et finissent par aller sur Deezer ou YouTube afin d’avoir un format qui est plus automatisé. » 

Il y a deux ans, les deux jeunes hommes, qui se sont rencontrés huit ans plus tôt dans une école de commerce de Bordeaux, ont donc l’idée de donner une nouvelle chance au juke-box, ce meuble musical automatique et mythique des années 1950 à 1980.

L’objectif n’est cependant pas de rééquiper les restaurants, bars et autres lieux de rencontres, mais de faire rentrer cet objet chez les particuliers en proposant un meuble haut de gamme capable de stocker jusqu’à 20 vinyles. « Nous avons eu cette idée il y a un peu plus de deux ans, et l’été dernier, nous avons validé le projet et quitté nos emplois respectifs pour nous y consacrer à 100 %. » expliquent-ils.

Le Booster, une aide précieuse

Avant d’intégrer le Booster, Matthieu et Guillaume ont déjà effectué une étude de marché, dont ils tirent un portrait robot assez précis du potentiel client : « On considère que 5 % des Français peuvent être acheteurs ou prescripteurs. En ce qui concerne le positionnement, on veut attirer des personnes de plus de 35-40 ans, CSP+, qui aiment la musique sans forcément être de grands passionnés, mais qui ont un vrai goût pour la décoration, décrit Matthieu. Ce qui ressort de nos études c’est que le côté design est plus important que la qualité auditive. Il faut que l’objet soit beau. On souhaite appuyer sur la fibre nostalgique du produit. »

Après quatre mois et demi de résidence chez nous, l’expérience French Tech semble avoir porté ses fruits, comme en témoigne Guillaume : « Les programmes proposés couvrent le spectre des différents outils et métiers dont on a besoin économiquement pour lancer une structure. Nous n’avons pas tous les mêmes compétences et cela permet donc de faire une petite remise à niveau. La participation au Booster nous a aussi beaucoup aidés pour le réseau, nous avons rencontré de gens qui nous ont fait gagner du temps » conclut-il.

London calling…

Avec la présentation d’un prototype prévue pour la rentrée 2017-2018, les avancées de cette jeune entreprise sont déjà bien visibles. À terme, l’objectif de Matthieu et Guillaume est de s’internationaliser : « Dans un premier temps, expliquent-ils, nous allons ouvrir notre marché à la Suisse puis en 2020, si tout se passe bien, nous voulons entrer sur le marché anglais. »

Et si tout se déroule comme prévu, Orphéau devrait s’agrandir rapidement. « Aujourd’hui, sur tout ce qui est création, mécanique et design, nous comptons externaliser. Mais lorsque nous allons nous lancer, nous voudrions embaucher un community manager pour assurer la communication autour de notre produit. » 

Dans les prochains mois, Matthieu Defoly et Guillaume Bertrand seront sur les routes de France pour participer à divers salons et exhibitions liés à l’habitat, à l’automobile et au vintage. Prêts à ressortir vos vinyles ?

Facebook

Linkedin