Le Booster saison #4 : Alfred

Alfred, l’assistant efficace pour vos développements

Cet assistant pour développeurs se veut simple, discret et efficace – bref, il tient bien son nom (pour ceux qui connaissent leurs classiques…). Son but est de faire gagner du temps aux développeurs Java (langage de programmation le plus utilisé au monde) sous Eclipse (son environnement de développement (IDE) favori). En d’autres mots, Eclipse est le Word du langage Java, ce qui représente un marché de 4,5 millions de personnes pour ce bon vieil Alfred !

Pourquoi le Booster ?

Laurent voulait, à partir d’une idée, créer sa startup. Être ingénieur et docteur en informatique ouvre certes la voie à la conception et l’innovation, cependant cela ne donne pas beaucoup de clés quant à la création d’une société : comptabilité, finances, business model, etc. Les actions à développer en lien direct avec ces termes étaient assez floues pour notre entrepreneur en herbe. Le Booster lui a permis de se familiariser avec cette face de l’entrepreneuriat mais aussi d’acquérir une vision beaucoup plus large de ce qu’est un business. Cela lui a donné du recul et les outils pour mieux comprendre les mécanismes de la création d’entreprise. « C’est à partir de cette formation que je compte créer ma structure, le faire avant comprenait trop de risques. »

Les points forts d’Alfred

Le fait qu’Alfred soit un plug-in permet à l’utilisateur de ne pas quitter Eclipse pour utiliser d’autres outils. Il va détecter très vite et très tôt les erreurs de code – avant même de lancer les tests – et proposer d’autres corrections que celles d’Eclipse. L’ergonomie de l’IDE est respectée et les habitudes et raccourcis clavier restent les mêmes, d’autant que la documentation d’Alfred est directement intégrée au logiciel. Son concepteur le dit très bien, Alfred est « tellement bien intégré sous Eclipse que le peu d’apprentissage qu’il nécessite se fait tout naturellement« .

Le prix que propose Laurent pour son produit est également un argument de poids : certains de ses concurrents vendent des licences à 20 000€ par an quand Alfred ne coûte que 9€ par mois et par poste. De plus, afin d’agir vite et tôt, il s’exécute directement sur l’IDE alors que les solutions concurrentes qui exercent sur les serveurs mettent plus de temps. Et, Alfred s’adresse à l’ensemble des développeurs Java sous Eclipse !

La suite ?

Laurent va intégrer dans la foulée StartMeUp, un programme d’accompagnement de Rennes Atalante. Et puis, une fois le côté marketing du projet maîtrisé, il pourra se pencher sur la création de son entreprise. On a hâte de le revoir !

 

Contact

Site internet

laurent[a]alfredplugin.com