Morning French Tech : un café et un workshop s’il vous plaît !

Meet -ups, Sandwich Experts, afterworks en réseau… les startupers du territoire ont de quoi remplir les plages vacantes de leur agenda, alors pourquoi leur proposer un nouveau rendez-vous ? Pour aller plus loin, tout simplement !

Les rencontres, les conférences, les séances de questions-réponses ont toutes leur raison d’être pour susciter le débat, inspirer, transmettre ou approfondir, mais « Avec les Mornings, on met les mains dans le cambouis, on se teste les uns les autres, on construit à la fois avec des experts et avec ses pairs » explique Claire Hardy, la responsable événements de la French Tech Rennes St Malo.

Un nouveau menu pour le petit-déjeuner

Concentrés sur le développement de leur produit ou de leur service, les startupers avancent parfois le nez dans le guidon : « les porteurs de projet manquent souvent de connaissances en matière de communication. De connaissances, et de budget » constate Claire Hardy.

D’où l’intérêt de ce nouveau format de cocréation avec au menu de ce premier cycle, l’identité visuelle en trois temps : définir les bords de la personnalité de l’entreprise, traduire ce discours visuellement, incarner son identité sur les bons médias. « C’est important de savoir qui on est et comment le retranscrire de manière graphique et de rappeler que l’identité visuelle est avant tout une identité. Avec le risque potentiel de se faire manger par “celui qui a déjà fait”, notamment quand on est une startup. On va servir de guide touristique et conceptualiser, dans un objectif concret de réalisation et de fabrication. La création d’identité peut même impacter l’activité et la faire repartir de plus belle, le design empruntant aussi aux outils du design thinking » détaille Julien Vey, qui interviendra aux prochains ateliers aux côtés de Thiago Màximo.

St-Malo, bientôt cité corsaire du design 

Avec trois autres professionnels du design, Julien Vey, a lancé l’Institut Design à Saint-Malo : « Plus qu’une école, c’est un institut et une coopérative pour développer les compétences en design au sein de l’institut, mais aussi dans les entreprises et pour les demandeurs d’emploi ou les salariés en reconversion. »

Dans les coulisses, 4 porteurs de projets, mais un réseau conséquent de designers pour l’animer. Arrivé en août dernier de Paris, Julien se réjouit de l’accueil reçu, qui a permis au projet d’avancer à pas de géants : « on nous avait parlé de l’évolution « numérique » de St-Malo et d’un déficit de formation design. C’était probablement le bon endroit et le bon moment. On compte déjà la CCI et Digital Saint-Malo parmi nos sociétaires, ainsi que des entreprises phares du territoire comme Beaumanoir ou Synergiz. On a eu beaucoup d’encouragement et peu de résistance sans doute aussi parce que dans une coopérative, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice commun ».

La première promo fera sa rentrée en septembre 2018 avec une formation de deux ans, encore au stade de prototype : le format serait d’une année de formation, 1500 heures de cours et un double cursus lié au design, à l’artisanat et au numérique. Avec à la clé, rien de moins qu’un nouveau métier.

Vivement la rentrée donc, et en attendant de découvrir ce nouveau métier, direction les Mornings de la French Tech Rennes St Malo !