Pitch « sécurité / loisirs » avec EDF : du nouveau !

L’appel à projets que nous avons lancé avec l’Usine Marémotrice de la Rance fait des vagues (wharf ☺ !) dans le milieu des startups. Nous avons reçu de nombreuses demandes de renseignements complémentaires et certaines candidatures sont finalisées. Pendant ce temps, le jury se prépare… aussi ! Rappel : la date-limite pour déposer les dossiers est le 18 mars 2018. Hurry up!

Nous avons reçu plein de demandes d’informations plus détaillées, y compris par une startup de Finlande (!) qui projette de postuler en partenariat avec une startup française. A ce jour, 10 candidatures complètement finalisées ont été déposées par des startups et entreprises locales… ou non (Isère, Haute Savoie) et une 10aine d’autres dossiers sont dans les tuyaux, dans le domaine de l’image par exemple.

On peut donc vous en dire un peu plus sur le jury du pitch final qui sera constitué de représentants d’EDF (direction de l’Open Innovation et groupe d’exploitation hydraulique Ouest) et de la French Tech Rennes St Malo, ainsi que d’autres parties prenantes intéressées par le sujet (Bretagne Développement Innovation, Société Nationale de Sauvetage en Mer, Pôle d’Excellence Cyber, pôle Images & Réseaux,…).

Quels critères d’évaluation ?

A la question que tout le monde se pose « Mais quels sont les critères d’évaluation des projets ?! » voici aussi quelques éléments de réponses. Seront – entre autres critères – examinés à la loupe la qualité de l’équipe projet (expérience, dimensionnement, capacité d’expression et d’écoute,…), le caractère innovant et différenciant du projet (démonstration de nouveauté, business model, reproductibilité,…), son environnement (maturité du développement partenarial, accompagnement par des acteurs économiques,…) ou ses capacités financières.   

L’objectif de cet appel à projets auprès de startups françaises est d’améliorer encore et toujours la sûreté pour les baigneurs, plaisanciers et autres amateurs d’activités nautiques. « Et puis, au-delà de cet enjeu, cette démarche nous permet de devenir plus efficaces dans nos métiers, complète Xavier Braud, conseiller auprès du délégué régional EDF. Diffuser – et même faire infuser ! – une culture d’innovation et d’agilité dans nos organisations, au contact direct des écosystèmes locaux, est devenu une condition sine qua non pour conserver l’excellence dans nos métiers ».  

Résultats du concours :

En savoir plus :