Nos startups en chair, en os et en pixels : Insane Unity

Comment faire naître un jeu vidéo indépendant en 2016 ?

Avec beaucoup de technologie, pas mal d’imagination et une équipe de passionnés. Rencontre avec Insane Unity. Vous fatiguez un peu des objets connectés et de l’économie collaborative ? Vous avez tort, mais nous sommes quand même heureux de vous proposer une autre option. Gamers ou non, préparez-vous pour Win that War !

Insane Unity, qui es-tu ?

Un studio de jeu indépendant créé début 2015. On a commencé à 3, Christophe et Samuel (ingénieurs en informatique) et Sylvain (côté artistique) et on est désormais 10.

Une équipe plutôt hétéroclite avec un sound designer, des développeurs, un jeune docteur, un concept artist passé chez Ankama, un game designer, une spécialiste du webmarketing…

Une idée c’est bien… ça se concrétise comment ?

L’idée est restée longtemps au stade théorique. L’élément déclencheur ? Les difficultés économiques de la startup dans laquelle Christophe et Samuel travaillaient. Au moment du redressement économique, tous les deux se sont portés volontaires pour un licenciement économique.

C’est notamment ce qui nous a permis pendant l’année suivante de travailler aux côtés de Rennes Atalante et de tisser un réseau de partenaires. Quand on travaille dans une startup sans en être les fondateurs, on a rapidement envie de se lancer aussi dans l’aventure et d’être de l’autre côté de la barre.

Évidemment, nous sommes aussi des passionnés de jeux vidéos, qu’on programme pour le plaisir depuis très longtemps. En mêlant notre envie d’entreprendre à cette passion, on s’est dit : « Pourquoi ne lancer un jeu vidéo ? ».

On trouve quoi dans l’agenda 2016 de Insane Unity ?

Actuellement toute l’équipe est concentrée sur un seul projet : le jeu ! Win That War est  un jeu de stratégie Massivement Multijoueurs (MMO pour les intimes). L’idée, c’est d’avoir un millier de joueurs qui évoluent dans un même environnement.

Win that War est un jeu pour PC, destiné à des utilisateurs réguliers qui aiment jouer dans les meilleures conditions possibles. C’est un jeu de stratégie en temps réel, avec un gameplay dynamique qui favorise la coopération entre joueurs. L’univers ? Rétrofutur ! Notre référence, c’est la science-fiction des années 50, avant la conquête spatiale, un environnement plutôt joyeux, coloré et familier et optimiste.

Et vous en êtes où ?

On travaille en mode itératif, on dispose d’une version jouable depuis le début. La version qu’on va présenter au prochain Stunfest sera le premier prototype avec l’essentiel du gameplay !

En mai, on va vraiment commencer à partager notre projet avec le grand public, via Kickstarter. A l’automne, un early access permettra de tester Win that War avec un grand nombre de joueurs,  pour continuer à l’améliorer. On envisage la sortie officielle début 2017.

Un agenda déjà bien rempli pour 2016 ! D’autres perspectives ?

On a reçu la bourse French Tech parce qu’on ne fait pas « juste » un jeu vidéo mais on conçoit également le moteur qui permet de le réaliser. On est allés chercher un certain nombre d’innovations technologiques pour rendre possible notre gameplay.

Ces technologies sont évidemment transposables en dehors de Win that War mais dans le monde du jeu vidéo, tant qu’on n’a pas montré qu’une technologie tourne en commercialisant un jeu, on n’existe pas. On veut donc d’abord être en contact avec nos joueurs avant de réfléchir à en faire profiter les autres studios !

Kickstarter Insane Unity du 12 mai au 13 juin <