Tour de France Digitale : « Lancez-vous, c’est une chance à ne pas laisser passer ! »

Suite à notre premier article, nous espérons que toutes les startups rennaises ont d’ores et déjà déposé leur candidature au concours du Tour de France Digitale.

04.2014 Portraits French Tech 092 bis

Si ce n’est pas encore le cas, l’interview de Mickaël Froger, membre du conseil d’administration de France Digitale, devrait finir de vous convaincre !

Un mot pour convaincre nos startups de postuler ?

1,5 million d’euros ? Mais ce n’est pas le seul intérêt du concours : au-delà du montant, rencontrer des investisseurs et VC aussi expérimentés représente une véritable opportunité pour les porteurs de projet. C’est une occasion rare d’avoir un feedback de personnalités comme Olivier Mathiot (Price Minister), même quand on ne décroche pas le million. L’accès au financement en région existe mais ce concours reste une chance à ne pas laisser passer. Foncez !

Quand on vous dit « Rennes » et « startup », vous pensez à qui ?

Spontanément, à Digitaleo. C’est sans aucun doute un des fleurons rennais et c’est toujours intéressant d’avoir une licorne locale, capable de piloter le navire et de servir de guide aux startups. Ceux qui s’interrogent sur leur capacité à réussir peuvent y voir un repère. Sur le bassin rennais, Digitaleo joue ce rôle.

Une étape rennaise pour le Tour de France digitale, on a des raisons d’y croire ?

Bien sûr ! S’il n’y avait que nous, le Tour de France Digitale s’arrêterait partout… Rennes est une ville dynamique, forte de startups très prometteuses. On espère pouvoir s’y rendre, avec à l’esprit notre ambition de faire monter ces boîtes du local au national. Le but du concours du Tour de France Digitale, c’est de donner une visibilité nationale immédiate et un accès à des financements très poussés. De réels avantages pour les startups qui postulent !