Et si vous participiez aux prochains Market Pitch ?

Un Market Pitch, c’est bien plus qu’un rendez-vous entre startupers innovants et donneurs d’ordres : c’est une rencontre 100% business. Ce format, imaginé par les équipes du Poool, favorise les partenariats et les liens commerciaux entre ceux qui ont conçu une solution innovante et ceux qui en ont besoin.

Si le déroulé reste toujours le même, chaque Market Pitch est dédié à un secteur d’activité en particulier. Après les transports et la mobilité, la bancassurance ou encore l’habitat, l’édition du 19 juin prochain sera consacrée au retail, celles du 18 septembre et de fin octobre à l’énergie et à l’agroalimentaire.

Quid des précédentes éditions ? Coup d’œil dans le rétroviseur avec deux donneurs d’ordres : Ouest-France et sa régie publicitaire Précom, et Keolis.

Des opportunités de business à court et moyen terme

Ouest-France et Précom sont des partenaires historiques du Poool et de ses Market Pitch. « Pour nous, cette initiative fait sens, car elle s’inscrit dans la durée. C’était une réelle volonté de notre part que de participer à des évènements tout au long de l’année », souligne Olivier Porte, Directeur Commercial et Marketing chez Ouest-France.

Ainsi, Ouest-France et Précom ont répondu présents dès les premières éditions du Market Pitch, et ont mobilisé leur Business Unit liée à chaque thématique. Gwénael Odie, Directeur Commercial Precom Services & collectivités, raconte : « À l’occasion d’un Market Pitch, notre BU automobile a découvert une nouvelle solution de certification. Nous avons rencontré la startup qui l’a développée, et nous prévoyons de l’ajouter à nos services existants. »

Jérôme Champenois, Responsable Innovation chez Keolis, a lui aussi assisté aux deux Market Pitch organisés pendant In Out ces deux dernières années. « En 2018, j’ai retenu une startup spécialisée dans le suivi de l’écoconduite. Elle avait conçu un capteur, à installer sur la prise de diagnostic des véhicules. Cette solution nous intéressait beaucoup, mais n’avait pas été pensée pour les bus. L’année suivante, j’ai rencontré à nouveau les membres de cette startup, et nous envisageons aujourd’hui de travailler ensemble. »

« Ouvrir ses chakras »

Si les donneurs d’ordres membres du jury ont un besoin identifié — et espèrent trouver une solution concrète —, participer au Market Pitch a de nombreux ‘effets secondaires’. Le premier, comme l’indique Jérôme Champenois, c’est « ouvrir ses chakras » pour découvrir des terrains inexplorés. Ou de nouvelles pratiques. À ce sujet, Gwénael Odie a pu constater de nouveaux usages dans l’assurance automobile : « il est désormais possible de sortir des contrats d’assurance catalogue, et de proposer aux assurés de payer au réel grâce à des boitiers, qui analysent la conduite et les potentiels risques. »

Autre ‘effet secondaire’ : les échanges se poursuivent aussi entre donneurs d’ordres. Ouest-France et Précom ont ainsi partagé leurs retours d’expériences avec Orange « pour réfléchir, se challenger, et voir comment les entreprises évoluent dans d’autres secteurs. »

Rendez-vous les 19 juin, le 18 septembre et fin octobre (la date sera bientôt confirmée) pour nos prochains Market Pitch dédiés au retail, à l’énergie et à l’agroalimentaire !

Pour plus d’informations, vous pouvez d’ores et déjà contacter Valérie Panel, Directrice Business Development au Poool : v.panel@lepoool.tech.