ESTIMnumérique : une 4e édition couronnée de succès !

Voilà quatre ans que cet événement s’est installé dans le paysage rennais : l’EVENT ESTIMnumérique — pour [E]ntreprises [S]ynergie [T]erritoires [I]nclusion [M]ixité numérique — réunit, à l’occasion d’une journée, des femmes et des hommes de tout âge et de tous horizons. Portée par l’association éponyme, cette nouvelle édition a mobilisé près de 400 personnes le 23 mai dernier… et nous sommes fiers d’y avoir participé en tant que partenaire !

L’enjeu de la mixité dans les entreprises

En 2019 plus que jamais, la mixité est primordiale pour les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. Béatrice Montay, Directrice Générale du groupe Guisnel et intervenante à la plénière RSE & Mixité, note une évolution de la place des femmes, notamment dans les postes de direction. « Lorsque je suis arrivée dans le groupe, j’étais la seule femme à occuper ces fonctions. Aujourd’hui, nous sommes beaucoup plus nombreuses, bien que minoritaires ». Béatrice Montay est convaincue « de la place indispensable des femmes en entreprise ».

Conviction partagée par Christian Tacquard, fondateur et président du Groupe Galapagos, lui aussi intervenant à cette plénière : « la mixité ne devrait pas être un problème ! Les entreprises ont besoin des femmes pour se développer. » Il ajoute : « je suis surpris, pour ne pas dire parfois effaré, de voir de tels écarts entre les hommes et les femmes. La mixité n’est pas seulement une question de salaire et de responsabilités. Elle s’exprime aussi par le respect et par l’accès aux évolutions de poste. Notre groupe est dans cette dynamique depuis ses débuts. » Christian Tacquard l’affirme : « c’est à nous, dirigeants, de faire de la mixité notre cheval de bataille, et de prendre la parole pour partager nos retours d’expérience. »

Quid du numérique ?

Ce secteur a ses contradictions : résolument tourné vers le futur et vecteur de changements profonds dans nos vies privées et professionnelles, le numérique reste à l’image des autres secteurs… Car la mixité n’est pas (encore) au rendez-vous. « La fracture est toujours aussi palpable », constate Anthony Poignant, cofondateur de MaxDS, et coach-animateur RH à l’occasion d’ESTIMnumérique. « Aujourd’hui, l’enjeu du digital est très fort. C’est le présent, mais c’est surtout l’avenir. » Pourtant, la présence des femmes est quasi nulle dans certains métiers : « le marché de l’emploi est en forte tension dans le milieu technologique. On compte à peine 3% de femmes dans l’ingénierie logicielle. »

Tout comme Christian Tacquard, Anthony Poignant souligne la responsabilité des entreprises : « notre mission est de promouvoir le numérique auprès des femmes. Pour leur ouvrir les portes de ces métiers, si intéressants et épanouissants. »

Béatrice Montay complète : « les évènements comme Estim Numérique permettent aux femmes et aux hommes de se projeter dans l’avenir. Le monde de l’entreprise change, les relations changent. Nous sommes à un tournant. Et il faut prendre le train en marche. »

Justement, « ce rendez-vous a été l’occasion pour nous de lancer le manifeste pour la condition des femmes dans les métiers du numérique », se réjouit Cécile Martin, cofondatrice de l’association et de l’événement. « Il a été rédigé par la commission Femmes du Numérique de Syntec Numérique, que je représente en Bretagne. » Cécile Martin conclut : « le 23 mai dernier, j’ai rencontré des femmes qui ont choisi de prendre le virage du digital après avoir participé à une précédente édition de notre événement. Elles avaient la banane. Et c’est exactement ce que nous voulons faire : planter cette graine pour faire émerger de nouvelles envies et mobiliser les entreprises. »

Rendez-vous en 2020 pour la cinquième édition !