[inOut] Vous avez dit smart parking ?

L’édition 2019 d’inOut aura lieu dans un petit mois à Rennes, du 28 au 31 mars. Cet évènement phare dédié au(x) futur(s) des mobilités sera l’occasion de faire un état des lieux et de se projeter sur l’intégration des véhicules autonomes dans les transports publics urbains, ou encore sur les enjeux de la mobilité urbaine et durable dans le monde. Mais quid du stationnement ? Ce sera justement l’objet d’un pitch animé par Pierre-Julien Harbonnier, CEO de Parkki.

Un stationnement intelligent et connecté

De quoi s’agit-il au juste ? Pierre-Julien Harbonnier explique : « l’idée est de connecter les espaces de stationnement pour avoir de la data. » Ce qui permet d’installer des infrastructures intelligentes pour analyser les pratiques sur site, et de mieux gérer les parkings au quotidien dans les villes, les lieux au trafic dense comme les aéroports, jusqu’aux entreprises.

Ainsi, les automobilistes peuvent être guidés vers la place la plus proche de leur destination. « Ici, plusieurs solutions peuvent être déployées, des panneaux de jalonnement dynamique à une application mobile, qui intègre différents types d’informations, notamment celles liées à l’intermodalité. » Il précise : « Nous y ajoutons des données extérieures, comme la météo, le trafic ou les évènements du calendrier, pour fluidifier et optimiser le stationnement sur les parkings. »

Plusieurs types de capteurs peuvent être envisagés, de la simple barrière aux installations plus complexes comme celles posées au sol ou l’analyse vidéo. Parkki a d’ailleurs conçu son propre capteur, baptisé Sense, dont le brevet a été déposé en septembre 2017. Sa particularité : « Il se fixe en hauteur, sur les installations d’éclairage public existantes. »

Demain… c’est déjà aujourd’hui !

En 2005, le smart parking fait ses premiers pas. On voit alors apparaitre des lampes vertes et rouges au sol des parkings sous-terrain. Mais le marché a vraiment explosé en 2015, peu de temps avant la création de la startup lilloise, en 2016. Pour entamer la commercialisation de sa solution de stationnement intelligent, Parkki a mené une levée de fonds en 2017. Aujourd’hui, l’équipe compte neuf collaborateurs et travaille dans toute la France, avec des acteurs publics et privés. En 2018, elle participe à inOut, ce qui lui permettra de décrocher un contrat avec Airbus Saint-Nazaire et de rencontrer l’une de ses futures recrues.

« Les enjeux sont colossaux », souligne Pierre-Julien Harbonnier « Avec l’arrivée des nouvelles mobilités, la place de la voiture dans et en dehors de la ville sera complètement différente. » L’arrivée des véhicules autonomes y est pour beaucoup, tout comme les politiques des villes sur l’intermodalité du transport, qui doivent être inclusives y compris pour les habitants de zones rurales.

C’est dans ce cadre que Parkki a mené une expérimentation en 2018, sur le parking de La Poterie au sud de Rennes — à la fois aire de covoiturage et parc-relais vers d’autres modes de transports (vélo, bus, métro). « Nous avons balisé cet espace de stationnement pour comprendre et analyser les usages des automobilistes. À l’issue, nous avons préconisé au gestionnaire — Rennes Métropole — des pistes d‘amélioration et d’optimisation. » Rendez-vous à inOut, du 28 au 31 mars prochain, pour découvrir cette expérimentation !

Sur le même sujet :